Starbucks lance un programme de paiement par téléphone intelligent au Canada

Starbucks Corp. (SBUX-Q44.08-0.26-0.59%) veut profiter d’une des dépendances de ses clients – à leur téléphone intelligent – afin de profiter davantage de leur autre dépendance – le java.

Mardi, la grande chaine a innové au Canada en offrant un paiement mobile en commençant par le iPhone pour suivre avec les appareils Android et Blackberry au cours des prochains mois. Ils croient qu’en transformant les téléphones des clients en portefeuilles mobiles, ces derniers dépenseront davantage et reviendront plus souvent.

Selon Adam Brotman, vice-président senior des activités de numérisation chez Starbucks, “Plusieurs de nos clients quittent leur domicile sans portefeuille mais jamais sans leur téléphone.”

Le paiement mobile de Starbucks peut être un point tournant pour d’autres marchands, en plus des acteurs des télécommunications, de la technologie et des services financiers qui lancent leurs propres portefeuilles numérisés visant à rendre les caisses actuelles choses du passé. Les détaillants comptent sur la nouvelle technologie pour rendre les paiements aussi simples qu’en touchant un téléphone sur un scanner, espérant inciter les clients à faire plus d’achats impulsifs tout en leur offrant automatiquement des coupons ou des récompenses afin qu’ils achètent davantage.

Toutefois, on a voulu faire des paiements mobiles le rêve de l’amélioration commerciale depuis plusieurs années – ce qui est toujours loin de s’être concrétisé. Les expériences courantes telles que l’app gratuit Google Wallet aux É.-U. sont limitées parce qu’elle ne fonctionnent que sur des modèles spécifiques de téléphones cellulaires, exigeant alors une puce spéciale de communication en champ proche (NFC) qui deviendra une caractéristique populaire sur les téléphones cellulaires au cours des quelques prochaines années. Toutefois, Starbucks n’attend pas pour cette technologie; ils lancent les dés en offrant une app de code à barres afin d’éliminer les embêtements à la caisse.

Un enregistrement rapide à la caisse est indispensable aux détaillants afin que les clients n’abandonnent pas leurs achats s’ils se retrouvent dans une longue queue à la caisse. Un achat basé sur un paiement mobile ne prend qu’environ six secondes, deux tiers plus rapidement que d’effectuer un paiement par carte de crédit, selon la Banque de Montréal et Mastercard. Selon Mastercard, un paiement mobile peut dans l’ensemble augmenter les ventes d’environ 25 à quarante pour cent.

“Les détaillants désirent faire circuler les clients plus rapidement et prendre soin du prochain,” dit David Heatherly, vice-président des produits de paiement à la Banque de Montréal, qui en septembre a introduit sa propre technologie de paiements sans contact à partir d’une étiquette PayPass sur les téléphones. “C’est l’avenir et cet avenir approche très rapidement.”

L’app gratuite sur iPhone de Starbucks exige que les usagers inscrivent le numéro de leur carte prépayée et la touchent sur le scanner. M. Brotman a dit que la compagnie a appris à partir de son expérience aux É.-U. où ils ont lancé leur système de paiement mobile en janvier et a effectué plus de 20 millions de transactions numérisées depuis. Il a ajouté qu’environ 65 pour cent des clients de Starbucks U.S. possèdent des téléphones intelligents, ce qui est semblable au Canada.

Selon lui, les clients de Starbucks ont tendance à dépenser davantage lorsqu’ils utilisent le mode de paiement mobile. “Vous pourriez être tenté d’acheter un CD ou autre chose à la caise parce que c’est si facile.”

Starbucks veut expérimenter la nouvelle technologie NFC lorsqu’elle deviendra plus commune, a-t-il dit.

Déjà, Google se fie sur son nouveau logiciel, Google Wallet qui deviendra une alternative aux vrais portefeuilles. D’autres tests faits partout au monde, y compris au Canada, transfèrent de plus en plus les paiements au téléphone.

“Il s’agit probablement d’une des occasions les plus basées sur des promesses exagérées,” dit Richard McLaughlin, vice-président senior des produits mondiaux chez Mastercard Worldwide, un partenaire de Google Wallet. “Nous avons parlé du téléphone intelligent comme étant l’appareil de choix pour les programmes de fidélisation de coupons depuis environ 10 ans. Le voilà maintenant une réalité.”

Le Canada est un marché idéal pour les paiements mobiles parce qu’ici les gens adoptent très rapidement un ensemble impressionnant de technologies reliées aux services financiers à partir des services de banque en ligne jusqu’aux guichets automatiques, a-t-il dit.

Les détaillants seront les principaux bénéficiaires des paiements mobiles, en partie à cause de la réduction possible de leurs coûts de manutention de l’argent comptant ou des cartes de crédit, ajouta-t-il.

Selon lui, des milliers de magasins au Canada tels que Loblaws, Sobeys, Tim Hortons et McDonald’s sont à s’équiper de scanners acceptant les paiements permis par la technologie NFC. “Avant l’an prochain il y aura énormément d’activités dans ce domaine qui ne sont pas présentes au Canada en ce moment.”



Qu'en pensez-vous?

Laissez un commentaire

You must be logged in to post a comment.

© 2012-2013 Akela Inc.